L’ombre de Raphaël de Germain Paris

couv27980518L’ombre de Raphaël

Editions La Bourdonnaye

Collection Intrigues

Partenariat

386 pages

Où l’acheter ? 

La femme d’un ministre est assassinée devant la résidence de l’ambassadeur américain à Paris. On découvre rapidement qu’elle sortait d’une partie fine, au cours de laquelle les participants s’étaient livrés à des pratiques extrêmes. Une prostituée à la retraite confie à son fils, reporter international, qu’elle reçoit une série de lettres anonymes et annonciatrices de meurtres. Les membres d’une mystérieuse organisation recherchent activement un texte biblique, jamais dévoilé au grand public à ce jour et susceptible d’ébranler les fondements de la religion chrétienne. Quel est le rapport entre tous ces éléments ? C’est ce que va devoir établir le commissaire Lucas Guillobert, avec l’aide de son équipe du Quai des Orfèvres. Pour résoudre cette enquête, il n’hésitera pas à plonger dans le passé trouble de la France. Au risque de se faire des ennemis à la puissance insoupçonnée. Mais il semble ne craindre ni rien ni personne. À part peut-être ses démons et ses fantômes…

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions La Bourdonnaye pour l’envoie de ce roman. Pourquoi ai-je voulu lire ce roman? Tout simplement parce que j’en avais beaucoup entendu sur les réseaux et aussi, bien sur, parce que le résumé me tentais bien. Malheureusement, j’ai mis du temps à lire par rapport à quelques défauts du roman (et aussi à cause d’une foutue panne de lecture et la fac). Mais maintenant qu’il est lu je peux vous dire que ce n’est pas la lecture que j’espérais. Attention, je tiens à dire que j’ai su apprécié ce livre mais ce n’est pas un coup de coeur.

Il faut savoir que j’adore tout ce qui touche au policier et au thriller, donc je me suis dis qu’il est fait pour moi. J’ai vraiment apprécié ce côté dans le roman où tout ce qui a été fait par le passé a un impact sur le présent. Un effet papillon en somme et qui n’est pas du tout désagréable. De plus, des pressions annexes accentuent les problèmes. Ces pressions sont d’ordres politiques ou religieuses. Cela ajoute un plus à l’histoire et à l’enquête policière ou devrais-je dire à la double enquête. Cependant, je déplore le fait que l’enquête ne démarre que très lentement. C’est lassant mais cela permet à l’auteur de nous faire entrer dans une certaine intimité qui n’est pas négligeable. En effet, c’est dans cette intimité que l’on découvre des éléments essentiels sur les personnages. Certains de ces éléments servent aussi à l’enquête.

Or je ne conçois pas le roman sans son personnage emblématique qu’est le commissaire Guillobert. J’ai aimé son caractère hors norme. Avec du sarcasme et de l’humour, il obtient ce qu’il veut. Ses discours peuvent être par moment agaçants mais je trouve que c’est ce qui fait l’originalité de lu roman. Mais je tiens à faire remarquer que tous les personnages sont bien construits et individualisés, on peut donc créer une sorte de lien affectif avec eux.

La fin du roman, je veux dire les cent dernières pages, accélère toute l’enquête et toutes les pièces du puzzle se mettent enfin en place permettant de comprendre toutes les motivations qui ont conduit aux meurtres. Par contre, n’étant pas trop fan des fins ouvertes, car pour moi il y a un goût d’inachevé, j’ai été déçue par le final. Mais au moins cela permet d’imaginer la suite de l’intrigue et les péripéties futures des personnages.

Mon avis sur ce roman est donc mitigé. Malgré une bonne lecture, je déplore certains aspects qui ont freiné réellement ma lecture. Cependant, j’ai vraiment apprécié découvrir la plume de Germain Paris, et j’aimerais bien découvrir à nouveau cette plume dans d’autres romans.

moyen

Publicités

2 réflexions sur “L’ombre de Raphaël de Germain Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s