L’école du lac de Florence Roche

9782702157350-001-T L’école du lac

Editions Calmann-Lévy

Partenariat

342 pages

Où l’acheter ? 

Dans l’entre-deux-guerres, Garance est nommé maître d’école dans un petit village de la Haute-Loire. Il a pour élève Antoine, arrivé de Paris avec sa mère, Éva Mess, une célèbre créatrice de mode. Éva est venue se reposer à la campagne après la mort de son frère, tué dans un accident d’automobile dont elle se sent responsable.
La santé mentale d’Éva suscite l’inquiétude. On la dit en proie à des visions, à des accès de délire. Garance, qui est tombé sous son charme, n’observe rien d’alarmant dans son comportement. Jusqu’au jour où elle lui confie que son frère décédé vient lui rendre visite…
L’instituteur est placé devant un terrible cas de conscience : au risque de pousser Éva plus loin dans le désespoir, ne devrait-il pas demander à ce qu’on lui retire la garde de son garçon ? Il ne sait pas encore dans quel effroyable piège Éva est tombée…

Dans un premier temps, je remercie les éditions Calmann-Lévy pour l’envoie de ce roman.

C’est un roman que j’ai apprécié lire, tout d’abord parce que l’histoire se déroule dans l’entre-deux guerres et j’aime beaucoup les romans qui se passent dans ces moment-là. Ici, on suit principalement Garance, un instituteur en campagne, mais aussi dans certains chapitres on suit Eva Mess, une jeune femme qui arrive dans le village où est Garance et qui est accompagnée de son fils Antoine. Et à ce moment là tout s’enchaîne.

Ce qui est vraiment agréable dans ce roman, c’est le fait que l’on suive l’acclimatation de Garance dans son nouveau lieu de vie, de travail mais aussi les liens qui se crée avec ses élèves et notamment Antoine et par conséquence avec sa mère Eva. On s’attache, via toutes les petites journées, à nos personnages. Mais pas uniquement via toutes les journées. En effet, ce qui fait la force de l’histoire, c’est le fil rouge qu’il y a et qui lie encore plus les personnages. Il y a une sorte d’enquête afin de découvrir ce qu’il se passe dans la vie d’Eva, pourquoi elle est là… Bref on se pose plein de questions et on cherche des indices. On peut se faire avoir même si l’auteur nous permet de comprendre les choses rapidement.

Enfin même s’il y a la naissance d’un amour, celle-ci est progressive et pas du tout envahissante et sert à l’histoire. Ce point m’a prêté à sourire.

Ce roman est une très bonne lecture voire une excellente même si ce n’est pas un coup de coeur. J’ai vraiment adorer ce roman. et qui me conforte dans l’idée que la collection « De France de toujours et d’aujourd’hui » fait partie de ces collections que j’affectionne, et qui me procure un très bon moment lecture.

Coup de coeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s