Ma vie ne suspens de Susannah Cahaln

Ma vie en suspens

Ma vie en suspens

Editions DeNoël

Partenariat

Traduit par Elsa Maggion

Sortie le 26 Mai 2016

375 pages

Où l’acheter?

Susannah Cahalan, vingt-quatre ans, se réveille entravée sur un lit d’hôpital. Incapable de bouger ou de parler, elle n’a aucun souvenir de la raison pour laquelle elle est là. Celle qui, quelques semaines plus tôt, était une jeune fille en bonne santé, vivant sa première relation sérieuse et promise à une brillante carrière de journaliste, se retrouve désormais cataloguée comme psychotique violente, abrutie de médicaments. Que s’est-il passé? Ma vie en suspens est l’histoire incroyable mais vraie d’une plongée inexplicable dans la folie. Susannah Cahalan raconte sans fard et sans concession cette descente aux enfers et son combat pour reprendre le dessus, retrouver son identité. Adoptant le point de vue de la journaliste, elle dresse la chronique de sa maladie : les crises de violence alternant avec un état de catatonie, les examens coûteux ne donnant aucun résultat, l’éventualité d’un internement à vie et enfin, après un mois de calvaire, l’arrivée d’un nouveau médecin dont le diagnostic lui sauvera la vie.

Dans un premier temps, je remercie la maison d’édition pour l’envoie de ce roman.

Je ne suis pas habitué à ce genre de lecture et pour tout avouer c’est le premier témoignage que je lis. Et bien je suis surprise car j’ai toujours pensé que c’était un genre assez dur, voire par moment soporifique. Mais ici, que nenni.

Dans ce roman, on a le récit de la descente aux enfers qu’a subi une jeune femme qui n’est autre que l’auteur. En effet, Susannah Chalan a sombré dans la folie suite à ce qui est perçue comme une psychose. Mais ce qui fut intéressant, c’est que le récit fut écrit suite à des recherches effectuées par l’auteur elle-même et de manière journalistique. L’auteur n’a que peu ou plus de souvenirs de cette période et donc on a une rétrospective effectuée d’un oeil externe.

On découvre au fil de la lecture, une jeune femme battante bien qu’affaiblie par sa maladie mentale, mais surtout quelqu’un de vraiment bien entouré. C’est ce qui lui permettra de vouloir s’en sortir. De plus, le fait qu’un médecin trouve exactement ce qu’elle a lui permet de se sortir de l’enfer. Et nous aussi par la même occasion car lors de la lecture on a une certaine empathie qui s’effectue et ce même si l’on ne peut imaginer réellement l’horreur que cela doit être. Enfin, l’auteur nous évoque de nombreux termes médicaux et nous les explique rendant ainsi la lecture plus fluide pour un néophyte.

Au final, même si ce livre est assez dur, il est très intéressant car il fait prendre conscience de la gravité de certains petits comportements qui peuvent nous arrivés à tous. Je vous le conseille fortement.

bonne lecture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s