La symphonie des abysses Tome 2 de Carina Rozenfeld

La symphonie des abysses Tome 2

Titre : La symphonie des abysses Tome 2

Auteur : Carina Rozenfeld

Edition : Robert Laffont

Collection R

Pages : 415

Où l’acheter?

Divisé en deux parties, ce second volet raconte tout d’abord l’histoire d’Eyal, le personnage entrevu dans la ville de Portes à la fin du premier tome. On le suivra dans sa recherche de vérité, jusqu’à ce qu’il rencontre Abrielle, Sand et Cahill. Tous les quatre parviendront à dénicher des informations sur l’Anneau et comprendront enfin pourquoi il a été conçu. Malgré une réalité difficile à accepter, leur quête de liberté ne s’arrête pas à cette étape. En effet, un passage existe bel et bien dans le Mur et nos amis savent désormais où il se trouve… Mais un peuple de gardiens veille jalousement sur cette entrée. Il leur faudra trouver un moyen de déjouer leur attention afin de parvenir de l’autre côté. La vérité sur la symphonie des abysses et l’identité de celui qui la chante pour eux est à ce prix…

Le premier tome de ce diptyque ne m’avait pas transcendé et donc j’avais été fortement déçue car j’en avais entendu que du bien. Mais je voulais savoir ce qui allait se passer pour nos personnages par la suite, c’est pour cela que je me suis procuré le tome 2 et que je l’ai lu.

En entrant dans ma lecture, on est surpris car on découvre un nouveau personnage, Eyal, et un nouvel environnement, la ville de Portes. On est vite dépaysé car ce nouvel environnement est, je trouve assez particulier, même si de nouveau les règlements intérieurs régissent drastiquement le quotidien des habitants. Le nouveau personnage qu’est Eyal permet de faire passer le roman dans le côté aventure et la musique est alors relégué au second plan. Cela ne m’a pas trop dérangé car grâce à ce nouveau schéma on en apprend beaucoup plus sur les origines de l’anneau, et on avance beaucoup plus dans l’histoire.

Cependant, quelques points m’ont un peu déçue comme la fin ouverte. Ce genre stylistique me rebute un peu et me laisse sur ma faim. C’est ce qu’il s’est passé ici. Il m’a manqué un petit quelque chose pour que je sois pleinement satisfaite. Ensuite, il y a un côté miévreux à certains passages. Pourquoi donner à des ados et jeunes adultes ce genre de discours (rapport entre les personnages et obstacles trop vite franchi). Pour moi, cela dessert l’histoire surtout que cela empêche l’individualité de chaque personnage. En effet, on ressent que l’auteur a privilégié l’action, l’aventure en groupe, plutôt que d’étoffer chacun de ses personnages.

Au final, c’est une belle lecture, une belle histoire dans l’ensemble, et je trouve qu’elle donne à réfléchir sur nos agissements au niveau environnemental.

bonne lecture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s