Harry Potter et l’enfant maudit de J. K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne

couv29158267

Titre : Harry Potter et l’enfant maudit

Editions : Gallimard

Pages : 341

Où l’acheter?

Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de laMAGIE, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Et voilà, j’ai enfin découvert la nouvelle aventures du héros de mon enfance/adolescence : Harry Potter. J’avouerai qu’au départ, je n’étais pas impatiente de le lire, je n’en avais l’envie irrépressible, mais mon côté fan n’a pas su résister et je l’ai acquis dans les deux versions (VO et VF). Par contre je l’ai d’abord lu en VF.

Ici, l’histoire démarre au moment de l’épilogue, à la fin du tome 7, cela est particulièrement bien vu par les auteurs car ça permet de créer une réelle continuité avec l’histoire, l’univers. Ce qui diffère, c’est le personnage central. En effet, ce n’est pas réellement Harry Potter (ouf, pour moi) mais il s’agit d’Albus Severus Potter, son fils. Cela est plutôt agréable, car Harry Potter entant que héro on en a fait un peu le tour. Bon, il n’est pas complètement relégué au second plan car lui et ses acolytes (Hermione, Ron, et Ginny mais aussi Draco pour mon plus grand plaisir).

L’histoire mise en place est plutôt sympathique. Elle diverses problèmes à la fois du présent et du passé mais aussi des souvenirs, paix, guerre et combats interne que ce soit familiale ou particulier à un personnage. En parlant de personnages, j’ai bien apprécié Albus Potter. Je l’ai trouvé à la fois attachant dans son envie de s’émanciper de l’héritage paternel, mais il est aussi quelques fois agaçant lorsqu’il n’écoute personne. Mais mon coup de coeur va et reste pour la famille Malefoy. Je reste une inconditionnel de ces blondinets, et donc Scorpius m’a touché. Par contre, j’ai su redécouvrir les autres et même un peu plus apprécié Harry Potter.

Cette nouvelle histoire m’a bien plu mais ce n’est pas un coup de coeur car je n’ai pas su retrouver la magie des romans. Peut être est ce du au format, c’est à dire un script de pièce de théâtre.

bonne lecture

Publicités

2 réflexions sur “Harry Potter et l’enfant maudit de J. K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s