Des petits biscuits pour la timidité d’Errol Sabatini

Des petits biscuits pour la timidité

Edition : Auto édité

Pages : 296

Genre : Contemporain

Lien Amazon

Naëlle possède un étrange don de voyance. Le hasard la jette seule en pleine campagne, dans un vieux moulin qu’elle pense pouvoir restaurer. Julien est un gamin de dix ans, solitaire et peu bavard. Une exquise amitié – qui n’aurait pas dû naître – se noue entre eux. Mais pour la jeune femme, cette complicité semble compromise d’avance. Elle est sûre d’une chose : Julien ne pourra pas recevoir longtemps l’amour dont il a besoin. Ses visions lui font savoir que le destin de l’enfant est déjà tracé, et qu’elle n’y est pas étrangère… Une escapade pleine de vie, entre tendresse et suspense, où l’étrange s’invite sur la pointe des pieds.

Je remercie, tout d’abord, l’auteur pour m’avoir fait confiance en me permettant de lire son roman.

Ce roman est une pépite, un vrai coup de coeur. Il est à la fois beau, léger et complet. Quand je dis complet c’est qu’il nous permet en tant que lecteurs de passer par de nombreuses émotions, sentiments. C’est une vrai bulle d’air dans laquelle l’histoire nous happe dès les premières lignes.

Ce qui nous entraine dans le tourbillon de la lecture, ce sont les chapitres qui sont extrêmement courts, et qui donnent envie d’en savoir plus. De plus, chaque chapitres évoquent un personnage que ce soit Naëlle, Julien ou des habitants d’un village de provence. Cela permet un attachement particulier à chacun mais je dirais surtout à Naëlle et à Julien qui sont nos protagonistes principaux.

En parlant de Naëlle et de Julien, on aime en savoir plus sur eux, et  notamment sur le don de Naëlle qui est à la fois une bénédiction et une malédiction. Mais sans lui, elle ne serait pas aussi proche du jeune garçon et leur relation ne serait pas aussi belle, une relation telle que l’on pourrait avoir entre une mère et son enfant. Ce don est une malédiction car pour les villageois cela s’apparente à de la sorcellerie et beaucoup se méfie de la jeune femme venue de la ville.

Enfin, la fin du roman m’a surprise, je me suis dit que ce n’était pas possible, que l’auteur n’avait pas pu faire cela. Le pari lancé en quatrième de couverture est réussi, on est destabilisé par la révélation. Mais dès éclaircissement sont tout de même donné par l’auteur via un lien amenant au site correspondant au livre. Je ne vous dévoilerai rien de cette note, à vous de la découvrir à la suite de la lecture.

Ce roman m’a réellement touché et tiré quelques larmes à la fin. Je suis vraiment conquise par la plume de l’auteur que je recommande fortement.

Coup de coeur

Si cette chronique vous a donné envie de lire ce roman, vous pouvez vous le procurez via le lien Amazon en haut de l’article ou en librairie sur commande.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s