Vegan Psycho de Freeric Huginn

51qmm5BmDML

Edition : Auto édité

Pages : 306

Genre : Thriller

Lien Amazon

Peut-on tuer par amour ?
Chacun aura sa propre réponse.
Mais dans tous les cas, cela semble être la croyance de ce psychopathe en apparence grand défenseur des animaux.
Néanmoins, jamais Vanessa n’aurait pensé que cette affaire allait autant chambouler sa vie.
Quant à Valmont, quelle mouche l’avait piqué de faire appel à ce médium ?
D’accord, ce tueur jouait depuis un moment avec leurs nerfs, à semer des cadavres partout dans la région sans laisser de traces, mais était-ce vraiment une raison valable ?
Car même si un homme sage a dit un jour : « Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde » ; entre une population ulcérée à deux doigts de se faire justice elle-même, des politiques et des journalistes motivés à faire choux gras sur leur dos, nos deux enquêteurs pouvaient ils se permettre de tout sacrifier sur l’autel d’un idéal ?
Ce même idéal qui, peut-être, les avait déjà trahis…

Je remercie l’auteur de m’avoir permis de découvrir son roman et je vous avouerais que le titre m’a interpellé car je suis végétarienne et je trouvais cela drôle.

Ce roman est un mixte entre le thriller, le policier et un certain pamphlet pour la cause animale. La plume de l’auteur, bien que j’ai trouvé particulière, nous offre une vision de la manière dont la population mange en exacerbant le dégoût du lecteur vis à vis du sort des victimes. Grâce à cette lecture, on se rend compte que l’on peut se voiler énormément la face sur les conditions de « fabrication » de l’alimentation humaine et ce livre offre donc une réelle réflexion sur l’aspect omnivore de l’Homme. Cette réflexion passe par la sensibilisation de la cause animale, en plaçant l’humain à la place de l’animal et donc on peut voir toutes les horreurs que l’on peut leur infliger pour nous nourrir.

Bien que la plume soit assez particulière pour moi, je trouve que la forme du roman est très bien travaillé, mais aussi le fond car on ressent réellement les recherches effectuées pour mettre en place ce livre et ne pas donné des clichés ou des aprioris sur l’ensemble de la chaine agroalimentaire. Cependant, je déplore la succession de personnage qui m’a perdu plusieurs fois car la narration passe de l’un à l’autre. De plus, la fin peut paraitre pour le plus grand nombre, assez facile, rapide par rapport au reste du roman. Mais pour ma part elle est passée comme une lettre à la poste.

Au final, c’est une réelle réflexion sur la condition animale que nous offre l’auteur à travers son thriller. Les intentions de l’auteur ne sont pas clairement explicitées mais je pense que si je ne l’étais pas déjà je me pencherais fortement sur le passage au végétarisme.

bonne lecture

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s