L’interphone ne fonctionne toujours pas Partie 2 de Pierre-Etienne Bram

cover-461

Edition : Rebelle

Pages : 260

Genre : Romance, Contemporain

Lien Amazon

« Hola je m’appelle Celia ». Il y a 300 jours, déjà, c’est avec ces mots que j’étais tombé sous le charme de cette belle Argentine, rencontrée sur Meetic. Sa voix n’avait fait que confirmer mon attirance pour elle. Pourtant, nous ne nous étions toujours pas rencontré… J’avais commencé à douter sérieusement de la réalité de son existence vu qu’aucun de nos rdv IRL n’avaient abouti. « Elle est bien réelle et belle comme sur ses photos » m’avait rassuré Caroline, une amie qui, avec son mari, l’avaient rencontrée. Comment expliquer alors son refus perpétuel de concrétiser notre amour ? Tant d’énergie et de temps peut-être perdu, je désespérais de la tenir un jour dans mes bras. Mais en persévérant, on arrive à tout…

De nouveau je remercie l’auteur Pierre-Etienne Bram pour m’avoir fait confiance et m’avoir permis de lire ce second tome. Comme je l’avais supposé dans la chronique de la partie 1, et l’auteur me l’a confirmé, c’est un roman à 95% autobiographique.

Dans ce tome, on est à nouveau du point de vue du narrateur et comme lui on s’agace de l’attente de la rencontre avec la fameuse Célia. L’agacement est dû au temps d’attente : un an. Cela fait un an qu’il patiente sagement de rencontrer Célia, et cela influe sur sa vie personnel et professionnel. Il est focalisé, quasiment de manière obsessionnel sur cette jeune femme.

On retrouve les personnages du premier tome qui sont toujours égaux à eux-mêmes. On n’est toujours pas en adoration face à Célia qui garde son caractère insupportable car elle est est un mélange de fausses promesses et espoir. Elle est très changeante et on ressent un vrai caractère manipulateur avec ce personnage. A contrario, Caroline est différente au point que le narrateur s’éloigne d’elle et cela n’est pas forcément du goût de celle-ci. Ce tome est donc un tome où les sentiments et les questionnements du narrateur sont développés.

J’ai bien aimé ce second tome dans lequel on a enfin le fin mot de l’histoire. C’est un tome à la hauteur du premier. Il est fluide et rapide à lire mais cela est dû aussi à la forme (retranscription d’email, sms…). La révélation de l’identité de Célia m’a beaucoup surprise et même si on s’en doute un peu.

Je conseille ces romans si vous voulez découvrir une romance de ce que l’on trouve.

bonne lecture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s