Chroniques de la mort blanche Intégrale de Nicolas Cluzeau

cover-484

Edition : Edition du 38

Pages : 293

Genre : DarkFantasy

Lien Amazon

L’Intégrale des Chroniques de la Mort Blanche regroupe les 4 tomes de la saga, Avant les ténèbres, Noir Saphir, Dragon des brumes et Le Maître des oiseaux, et vous entraîne dans un univers d’une grande richesse et d’une sombre violence, où rien n’est complètement blanc ou noir.
Les magiciens, garants de la paix dans l’Archipel, désertent les Marches de l’Orlandie pour se réfugier dans leurs domaines des Franges féériques. Pourtant ils n’y trouvent pas la paix. La mort blanche, fléau inexpliqué et implacable, qui ne décime que les êtres doués de magie, les infecte les uns après les autres. Derniers porteurs d’espoir, deux jeunes magiciens, un troll puissant et un limier humain se mettent en route vers la Tour d’Émeraude où ils pensent pouvoir trouver les clefs de ce mystère. Délaissé par les magiciens gardiens de l’ordre, le reste de l’Orlandie est à la merci du féroce seigneur Endrew qui se proclame Haut-Roi et menace de destruction tous les territoires qui refusent son autorité. De dangereux alliés l’assistent dans ses noirs desseins et l’Archipel sombre dans une guerre sanglante…

Je remercie la maison d’édition de m’avoir permis de lire cette intégrale. J’ai passé un bon moment lecture avec ces trois tomes.

Bon la dark fantasy n’est pas trop mon rayon mais j’ai tout de même tenu à réessayer avec cette intégrale. De plus, cette série promet une aventure riche en péripétie, en magie et en créatures.

Ce qui est surprenant dans ce roman c’est que l’on pénètre rapidement dans l’histoire contrairement à la plupart des romans de fantasy. Les personnages sont nombreux, riches et pour les non initiés cela peut être difficile de se retrouver. Mais ce n’est absolument pas dérangeant, au fil des pages c’est plus naturel.

Les personnages et l’histoire, son intrigue, sont complémentaires, l’un porte l’autre. Cela est très agréable car ça permet de se plonger entièrement dans l’histoire. Tout est bien rythmé et les différentes créatures (mages, humains ou encore magiciens) font que l’on ne s’ennuie pas lors de la lecture. De plus, on ressent un réel travail lors de l’écriture de ce roman car, nous même en tant que lecteur, on est à la recherche du pourquoi du comment de l’épidémie qui décime les magiciens.

Chacun des tomes nous permettent de se plonger dans l’univers mis en place par Nicolas Cluzeau. Cependant, il est difficile de vous faire une chronique complète sur ce roman, cette intégrale, car j’ai tout simplement peur de spoiler quelque chose. Donc je vous invite fortement à allez vous plonger dans cette saga.

J’ai découvert la plume de Nicolas Cluzeau grâce à cette intégrale et je ne le regrette pas du tout. Sa plume est très travaillé, précise (notamment dans les descriptions), et permet de faire surgir l’Orlandie de manière très réelle. On est entrainé totalement dans l’univers et l’imaginaire de l’auteur.

bonne lecture

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :