Les orphelins de Windrasor Tome 3 et Tome 4 de Paul Clément

Lien Amazon Tome 3 Lien Amazon Tome 4

« L’heure de fuir, de partir loin de Windrasor, est arrivée pour Spinello et ses amis. Obligés de laisser certains de leurs camarades derrière eux, ils quittent pour la première fois l’orphelinat à la découverte d’un monde dont ils ne savent presque rien sinon qu’ils y seront traqués sans relâche.
Une fois encore, le destin leur réserve bien des surprises tandis qu’Iphis fait plus que jamais l’amère expérience de la monstruosité de ses parents adoptifs. Mais, sont-ils vraiment les créatures les plus redoutables du duché ? »     

« Jusqu’à présent, les orphelins ont réussi à fuir, non sans encombre.
Toujours à la recherche d’un futur meilleur et d’un endroit où vivre l’existence qu’ils méritent, ils découvrent qu’ils ne sont pas au bout de leurs peines ; loin de là. Car, à chaque étape de leur voyage, le destin semble bien décidé à leur glisser des bâtons dans les roues.
Il ne leur reste que leur amitié pour tenir bon. Mais, alors qu’ils viennent de retrouver Iphis, la force de leur attachement mutuel sera-t-elle suffisante pour résister aux nouveaux coups du sort qui les attendent ? Parfois, la décision la plus anodine peut avoir des conséquences désastreuses… »

 Ces deux tomes présentent les mêmes caractéristiques que les précédents notamment au niveau de la forme. De plus, depuis le second tome, un prologue est présent afin de rappeler les grands faits précédents et permet une ambiance particulière qui est dans la continuité des autres tomes.

Le tome 3 gagne en suspens et en noirceur. La lecture se fait plus intense, profonde grâce au fait que l’on suit les péripéties de chacun. On est aussi apeuré pour certains personnages a l’instar d’Iphis qui se retrouve au domaine des Fontiairy. Dans le château des marquis, de nombreuses choses se déroulent et elles ne sont pas toutes très humaines. Certaines scènes recrutent sont violentes et cela se renforce dans le tome 4. En effet, le tome de centre dans et autour du domaine des Fontiairy.

Cependant, le fait que l’intrigue se situe dans un endroit particulier, pour le tome 4 principalement, fait perdre légèrement en intensité les autres intrigues. C’est dommage car il y a une perte de rythme mais heureusement pas une perte d’intérêt. Cet intérêt  est dû aux passages marquants ainsi qu’à la plume de Paul Clément qui offre un univers peuplé de rencontres diverses et variées. Mais cela créé aussi une certaine dépendance à l’univers mis en place.
En parlant de dépendance, c’est le dernier point que je souhaiter aborder : pourquoi chaque tome sont du court? OK cela aiguise la curiosité et l’envie de continuer, d’avoir la suite ainsi que nos réponses mais a chaque fin de tome il faut patienter plusieurs mois pour la suite, c’est dun sadisme. Personnellement, je me sens comme vide car je suis en attente de la suite. Peut être est ce pour cela que j’ai tant de mal à lire en ce moment. 

Coup de coeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s