Le silence des aveux de Amélie de Lima

couv72733969

Autoédité

13 Mai 2017

439 pages

Policier ; Thriller

Lien Amazon

Lille, novembre 2010, le corps sans vie d’une adolescente est retrouvé près de la Deûle enneigée, dans d’étranges conditions. Cheveux scalpés, habillée mais sans sous-vêtements, un billet de vingt euros dans la main, tout prête à croire qu’il s’agit d’un crime sexuel. Véronique De Smet, commissaire chargée de l’affaire semble piétiner, les meurtres s’enchainent et l’enquête est au plus bas. Pourtant, un revirement de situation permettra à Véronique de mettre la main sur le présumé meurtrier, un trentenaire qui semble être le coupable idéal. Mais, l’est-il vraiment ? Aidée de l’inspecteur Bernier, Véronique réalisera un travail de fond, sur l’enquête et sur elle-même, pour démêler cette affaire, où rien ne semble être ce qu’il parait… Ce roman est une introspection sur la question de l’identité, de l’importance de la mémoire, du passé sur nos vies et les conséquences qui en découlent. Il nous balance en pleine figure, ce que les défaillances émotionnelles peuvent nous amener à faire, à détruire l’autre et à nous autodétruire dans un rythme effréné. Personne n’est à l’abri, le mal est partout, même là où l’on ne l’attend pas. Les trois personnages principaux sont analysés tour à tour, afin de découvrir leur rôle dans l’enquête, dans un style abrupte, écorché, où règnent des phrases courtes mais qui martèlent et résonnent dans nos têtes, comme le sifflement d’une étrange mélodie.

Merci à l’autrice Amélie de Lima et au site Simplement Pro de m’avoir offert la possibilité de lire ce roman. Malheureusement, ce ne fut qu’une bonne lecture.

Dans ce roman on ne suit pas un personnage mais bien plusieurs. Sans compter les personnages secondaires, j’en ai dénombré trois personnages principaux à savoir : Elise qui est psychologue, Véronique l’amie d’Elise qui est commissaire et Benjamin le nouveau patient d’Elise.  Le fait que l’on suive autant de personnages me perds un peu. J’ai du mal avec cela.

Mais heureusement, le côté humain, humaniste rattrape le tout. En effet, l’autrice a individualisé chacun de ses personnages. Ils ont leur force, leurs faiblesses et leur caractère. Cela m’a permis de me sentir proche de certains, notamment Elise pour lequel j’ai eu une forte « attirance » de manière fraternel. Grâce à eux, nous lecteurs sommes envahis d’émotions et on voyage. De plus, on se sent tel Sherlock Holmes à la recherche de la vérité et des coupables. C’est vraiment le point fort de cette lecture.

Bon ok, ce n’est pas la seule force car les sujets abordés sont d’actualités et sont forts. En effet, on s’interroge sur les notions de violences, de prostitutions, de familles chaotiques entre autre. Le roman est rempli de vérité, de dénonciations faite par l’autrice et cela fait vraiment réfléchir sur la vie.

Au final, c’est une bonne lecture pour laquelle l’histoire est scotchante. La fin est inattendue grâce à la construction parfaite. On est mené en bateau, et pour un roman policier c’est le top. Je vous invite à le lire et même si ce n’est pas un coup de coeur, je serais ravie de lire d’autre roman d’Amélie de Lima.

bonne lecture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s