Le livreur de Marie-Sophie Kesteman

couv17629448

HJ Editions

21 Juillet 2004

200 pages

Policier ; Romance

Lien Amazon

Au cœur de Silver Owl, depuis trois cents ans, une légende prospère, jalousement gardée. 
Le dimanche, au cœur des ténèbres, entre minuit et 10 heures, le Livreur opère. Et un mystérieux colis noir apparaît sur le chemin d’un des habitants. 
« Ce que vous désirez le plus au monde », voilà ce qu’il vous offre. Il ne se trompe jamais. Il ne demande rien en retour. 
Et personne ne l’a jamais vu. De lui, on ne connaît que sa légendaire signature : « Au plaisir de ton bonheur, le Livreur ». 
Une ombre fugace, la lueur dans l’obscurité ; il est le héros de chacun. 
Qui est-il ? Quel est son objectif ? Tant de questions demeurent sans réponses… 
Cependant, pour la première fois en trois cents ans, le Livreur a commis une erreur… Une erreur qui pourrait bien mener Mélie et Naru sur sa piste. 
Parviendront-ils à être plus rusés que leur héros ? Fondez-vous avec eux dans les pas du Livreur, et plongez au cœur de ses secrets.

Merci aux éditions HJ et au site Simplement Pro de m’avoir proposé ce roman à la lecture. J’ai passé une bonne lecture.

La lecture permet de rencontrer Mélie, un des personnages qui reçoit de la part d’un mystérieux livreur un colis. Chaque semaine, ou plutôt chaque dimanche, une personne reçoit un colis mystérieux dans lequel il y a tout ce que l’on désire. Cela nous embarque directement dans l’histoire et on ne peut plus lâcher le roman avant de l’avoir fini.

Le fond du roman est original mais j’ai un petit bémol à noter. En effet, chaque personnages sont bien définis, individualisés mais je trouve que les personnages de Méli et Naru semblent trop jeunes dans leur caractère pour aller à la fac. Je rajouterai aussi que le roman n’est pas pourvu de rebondissements en grand nombre, mais peut être est-ce là sa force.

Je n’ai pas envie d’en dévoiler trop de l’histoire et plutôt vous inviter à le lire car la plume et le style de l’auteur permettent une lecture addictive, fraîche pour les températures que l’on a actuellement. On peut considérer cette lecture comme « roman de gare » dans le bon côté à savoir un roman qui est fluide et qui se lit très rapidement. Je rajouterais que le suspens et le mystère sont bien gardé jusqu’à la fin.

N’hésiter pas à lire ce roman qui sort des sentiers battus et qui peut réellement plaire à toutes et à tous.

bonne-lecture.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s