Nos nuits courrielles de Yves Giobini

cover-655

HJ Edition

8 Mai 2017

274 pages

Romance ; Contemporain

Lien Amazon

Nos nuits courrielles est un roman épistolaire, sur Internet.
Vincent, écrivain, vient d’être quitté par Jeanne, la femme qu’il aimait passionnément.
Comme une bouteille à la mer, il lance un SOS à Lucie, une de ses lectrices qui lui avait envoyé un mail pour lui dire combien son dernier livre l’avait émue.
À son grand étonnement, celle-ci répond à son message.
Elle-même possède sa part d’ombre et de fragilité. Tous deux chahutés par la vie, ils deviennent les anges gardiens respectifs de leurs émotions et de leurs sentiments. Ils s’écrivent, se cherchent, se rencontrent parfois.
Mais parviendront-ils jamais à s’apprivoiser un jour, tant ils se méfient de l’amour et de ses cahots ?
Au fil des mois, leurs échanges, nocturnes essentiellement, les dévoilent l’un à l’autre et deviennent la trame d’un livre en train de s’écrire.
Un jour, par défi, ils forment en effet le projet de publier leur correspondance.
Le récit, principalement constitué de leurs messages, est entrecoupé de passages narratifs où Vincent commente, s’interroge, se livre…

Merci à la maison d’édition HJ de m’avoir permis de lire ce roman qui fut une très belle découverte.

Ici, on est face à un roman épistolaire, mais pas banal, en effet il s’agit d’un roman épistolaire sur internet entre Vincent et Lucie. Vincent est un écrivain qui a été quitté par une jeune femme nommé Jeanne. Pour lui, Jeanne était la femme de sa vie. Alors que Lucie est une lectrice assidue de Vincent qui l’a contacté pour lui signifié les sentiments qu’a procuré son dernier roman. Vincent lui lance un SOS auquel la jeune femme répond. S’ensuit alors des échanges numériques.

Grâce à ces messages nocturnes, on découvre nos personnages dans leur entièreté, avec leur part d’ombre et de fragilité. Dès lors, ils deviennent les anges l’un de l’autre. Leurs échanges les amènent donc à se chercher, à se rencontrer. On ressent le plaisir que l’auteur possède à retranscrire les sentiments de ses personnages dans son roman.

Au final, il s’agit d’une très bonne lecture qui m’a permis de découvrir une nouvelle plume, bien que l’on peut dire que la forme du livre est agréable, alors que le fond peut être discutable. Mais cela est en fonction de chacun.

bonne-lecture

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s