Chroniques célestes Tome 1 de Marie-Sophie Kesteman

couv39141873

Les clés du paradis

HJ Edition

20 Juillet 2015

450 pages

Fantastique; Mythes/Mythologie

Lien Amazon

Eleanor menait une vie paisible jusqu’à ce qu’une mystérieuse missive fasse tout voler en éclat. La jeune fille se trouve alors projetée dans un monde qui lui est inconnu.
Le paradis, les enfers, les anges et les démons ébranlent ses croyances. Le roi des cieux lui fait alors une terrible demande: “Deviens le plus puissant guerrier que ce monde ait porté, et combats à nos côtés”. Ce choix changera sa vie à jamais.
Loin au nord, au cœur des Plaines sauvages, les grands maitres de l’Edénie demeurent, n’attendant que de lui enseigner ce qu’elle devra maitriser. Le voyage aurait été aisé, si le conseil des archanges ne lui avait imposé le pire compagnon qui soit: Abrahel. Un angelot aussi détestable qu’habile au combat. Mais pour la protéger, Eleanor ne peut compter que sur lui.
Plongée au cœur d’une bataille ancestrale, où s’affrontent les deux plus grandes puissances de ce monde, Eleanor devra transcender ses faiblesses. Et devenir celle que tous attendent. 
Retrouvez Eleanor et Abrahel dès le printemps 2016. Mais êtes-vous vraiment prêt à assister à « La chute de l’ange » ?

Merci aux éditions HJ pour m’avoir proposé ce premier tome en lecture. J’en ressors malheureusement mitigée.

Dès le prologue, on remarque que le roman va donner du fil à retordre au lecteur. Mais cette sensation ne dure qu’un temps, en effet, après ce début de roman on a un regain d’intérêt pour Eleanor. Cette dernière est une adolescente que l’on peut qualifier de rebelle, et qu’on a qu’une envie c’est remonter les bretelles, mais on a aussi l’envie de la féliciter notamment pour sa force de caractère. Mais Eleanor n’est pas le seul personnage que l’on suit car on découvre aussi Abrahel qui est tel un ange rebelle et cela se confirme lorsque l’on comprend qu’il est antipathique à souhait. La force qui réside dans ces deux personnages c’est qu’ils sont toujours en vadrouille. Avec eux, on s’engage dans une quête assez classique mais efficace.

Par cette histoire, on a la sensation d’une histoire déjà vu et remplis de clichés ainsi que de stéréotypes. Evidemment, on est en droit de penser que ce n’est pas de la grande littérature mais elle fait son job à savoir nous distraire.

J’ai pu noter un gros point noir que sont les nombreuses longueurs. Cela fait que l’on décroche par moment de la lecture et il faut attendre la moitié du roman pour qu’une réelle intrigue intéressant s’installe. A contrario, le livre a pour point positif l’univers dans lequel s’inscrit l’histoire, qui est appréciable grâce à la plume de l’auteure.

Ce premier tome est plutôt représentatif de la plupart des débuts de saga et donc longueurs et intrigues assez longues sont le lot de tout auteur lors de la mise en place d’univers.

moyen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s